En France, deux principales espèces de busards sont observables au sein des plaines agricoles, le Busard Saint-Martin (Circus cyaneus) et le Busard cendré (Circus pygargus). Une troisième espèce, le Busard des roseaux (Circus aeruginosus), plus inféodée aux milieux humides comme son nom l’indique, peut occasionnellement se rencontrer au niveau des cultures.

                Ici nous parlerons des deux premières espèces, nettement plus fréquentes en plaine cultivée que la dernière.

Les Busards cendré et Saint-Martin fréquentent originellement des milieux ouverts tels que les steppes, les landes, les plaines, les jeunes plantations d’arbres,… Cependant, ils font partis des espèces qui ont su parfaitement s’adapter aux milieux de plaines agricoles, qui couvrent une grande superficie du territoire de notre pays. Ils nichent alors au sol, principalement dans les champs de céréales. De jolis spectacles s’offrent aux observateurs patients, lors du passage des proies entre les deux “parents”. En effet, celui-ci s’effectue dans les airs, accompagné de belles acrobaties, au dessus du champ accueillant le nid !

Ils se nourrissent essentiellement de petits rongeurs et de petits oiseaux, mais ils se laissent parfois tenter par des batraciens, petits reptiles, insectes, voire de petits lapereaux !

                Alors que le Busard Saint-Martin peut hiverner dans nos régions, le Busard cendré, quant à lui, est un migrateur stricte. Il part dès la fin du mois d’aout/début septembre pour rejoindre ses quartiers d’hiver en Afrique !

Comme toutes les espèces de rapaces en France, les Busards sont protégés par la loi du 10 juillet 1976.

                Afin de les différencier, l’observation des mâles est beaucoup plus adaptée, car même si le Busard cendré possède notamment des ailes plus étroites que celles du busard St Martin, lui conférant une silhouette plus élancée (ce qui peut suffire aux ornithologues avertis), les femelles se ressemblent beaucoup.

Les mâles, quant à eux, même s’ils se ressemblent au premier coup d’œil, peuvent facilement se reconnaître par plusieurs détails.

                Le mâle Busard Saint-Martin possède une tête ainsi que sa face dorsale d’un joli gris clair. Seules les pointes des ailes sont colorées d’un noir soutenu. Son ventre est d’un blanc pur.

                Le mâle Busard cendré possède les mêmes caractéristiques, cependant, il possède une barre noire sur la face dorsale de chaque aile, qui part de la tache noire à la pointe de l’aile pour aller presque jusqu’au dos.

De plus, son ventre blanc est moucheté de taches brunes, marron et noires, qui lui donnent comme un aspect “sale”, lorsqu’on le voit de dessous en vol !

Arriverez vous à observer et identifier ces deux espèces lors de vos promenades bucoliques à Château-Larcher ?

Vous avez maintenant toutes les clés en main, il ne vous reste plus qu’à vous armer de jumelles et de patience, et tout vient à point à qui sait attendre !

Glossaire

Ecosystème : Il s’agit d’un ensemble formé par une communauté d’êtres vivants, leurs interrelations ainsi que leurs relations avec leur environnement.

Avifaune : Il s’agit du nom scientifique pour définir le groupe faunistique des oiseaux.

Plantes messicoles : Il s’agit de plantes biologiquement adaptées aux milieux ouverts et régulièrement perturbés, comme c’est le cas des champs cultivés. En fonction des espèces, certaines sont fidèles à des cultures en particulier.

Photos: Colette & Alain LPO